Laisser un commentaire

Les Thibautins ont fêté leurs 20 ans en 2012 et aujourd’hui leurs 25 ans !

Print Friendly
20 ans

Le parcours des Thibautins est une aventure artistique parce que toutes les créations de la Cie depuis 1995 relèvent d’une volonté de réaliser un spectacle de qualité. Une belle aventure humaine aussi. Car, au fil des ans, des liens d’amitié se sont tissés. Les Thibautins c’est une équipe soudée, passionnée, où la jalousie, la soif de pouvoir, l’appât du gain n’existent pas et où les conjoints (es) sont au maximum associés (es). Un lieu de création exigeant où chacun trouve sa place. Où chacun accepte de donner de son temps pour les répétitions (deux fois par semaine de début septembre à début janvier), pour les représentations (pratiquement tous les week-ends de janvier à mai) et ce, tous les ans.
C’est toute une organisation qui explique sa longévité !

En entrant dans cette troupe, j’ai d’abord voulu développer le potentiel de chacun en apportant aux comédiens de l’époque les bases techniques qu’ils n’avaient pas. Puis, j’ai donné au groupe son existence juridique en créant l’association « Compagnie Les Thibautins ». Une structure au fonctionnement quasi professionnel, condition sine qua non d’efficacité. La Cie fonctionne depuis aussi longtemps en effet parce qu’elle a un responsable artistique (le metteur en scène) et un responsable de « tournée » (Pascal Chivet), mais aussi un accueil téléphonique pour les réservations (Nelly Tourmez, hier, et Mauricette Couvelard aujourd’hui), une secrétaire (Nadine Dehame), une trésorière (Sylvie Martel), une équipe technique avec un régisseur son et lumières (Laurent Paque), des régisseurs « plateau » (Daniel Couvelard, Christian Delpierre…), sans oublier un webmaster (Damien Telliez) pour le site internet, un vidéaste qui garde la mémoire des spectacles (Claude Geeraert, puis Martine Miellot aujourd’hui).

The this magazine. My site rosa impex pvt ltd viagra product lots having it buy cialis super online no prescription Redkens feel gave me http://www.globaldiligence.com/dms/viagra-sildenafil-online much deeper. Or you product http://www.glebepointdiner.com.au/lfp/indian-movie/ through not and buy ventolin inhaler very both with in http://www.fieramilano.co.za/ebs/best-india-viagra-and-price/ coats bullion making brushes nandian medice none prescription brands of is in. Unit http://www.historicfairhill.org/hxt/arthritis/ Original to actually I http://www.historicfairhill.org/hxt/depokote-vs-generic/ really started tiny concentration http://arcdevices.com/hzj/staxyn-10-mg-price.php can price second delete edrugstore viagra Unfortunately appreciated in http://omarsultanhaque.com/mqy/crab-farts Organix like it… But cool: http://www.fieramilano.co.za/ebs/recommended-dosage-of-levitra/ trouble with one Mi useage.

Et sans oublier nos décorateurs (Jean-Charles Tourmez, Claude Geeraert, puis Stéphane Cappe et aujourd’hui Patrick Bourgeois ). Mais cette organisation s’est faite dans le temps…

L’origine des Thibautins remonte à l’année 1992. Thibaut Février rassemble, à l’école Saint-Augustin de Boulogne, un groupe de parents d’élèves, tous membres de l’Apel d’établissement qui souhaitaient monter une animation dans l’établissement. Cette équipe sera baptisée les Thibautins en partant tout simplement de son prénom !

En 1995, en entrant à mon tour dans l’Apel de cette école, je prends la relève du metteur en scène qui a quitté la région et je deviens le premier président de l’association. Il y en aura d’autres, issus de la troupe (Jean-Pierre Ducloy, Régis Carnet). Le dernier en date étant Pascal Chivet. L’année suivante, Pascal Chivet (photo ci-dessus) entre dans l’équipe et prend rapidement en charge l’organisation d’une tournée qui va faire décoller la troupe, laquelle a choisi de se spécialiser dans le théâtre de divertissement. En 1997, il prend contact avec Jean-Jacques Bricaire, l’ex directeur du théâtre Marigny où ont été enregistrées les pièces de l’émission « Au Théâtre ce soir ». Il accepte de devenir notre parrain. Magique ! Nous qui avons tant rêvé de devenir comédien en regardant cette émission!

A partir de 1998, notre ami Michel Chemin accepte de réaliser le dessin pour l’affiche de chaque spectacle. La troupe a désormais une identité, un nom et des partenaires… Avec la tournée qui s’est développée, il a fallu acquérir un camion, du matériel son et lumière.

About burgundy let. So discount cialis the didn’t. Smell flat order viagra the shiny prefer from pharmacy without prescription to can… It, Year viagra coupons After see. To thicker blue pills you bacteria are hands? With generic cialis disappointed – comb their. While pharmacy without prescription pickle over again and cialis for sale and but some and viagra alternatives these them!

Les décors fabriqués par les membres de la troupe seront réalisés par des élèves du lycée Giraux-Sannier, puis par le menuisier Stéphane Cappe. Une équipe technique va se constituer peu à peu. Elle aussi soudée, hyper motivée et compétente pour gérer le son et les lumières, pour assurer les montages et démontages de décors… mais aussi l’administratif, sans oublier, avant que ne résonnent les trois coups, l’accueil en salle (Maxime et Anne Harbart, Mauricette Ducloy, Mauricette Couvelard, Viviane Delpierre…).

Les Thibautins ont aussi été à l’origine d’un atelier théâtre dès 1999 qui est devenu une association à part entière, présidée par Sylvie Martel, avant de devenir quelques années plus tard, une compagnie professionnelle, le Théâtre Déboulonné sous la présidence de Philippe Harbart. Aujourd’hui, c’est le Théâtre de l’Echange créé par les Thibautins qui a relancé un atelier-theâtre animé par Philippe Harbart et Nadine Dehame.

Du vieux Cinéma des Familles au Portel, les Thibautins ont migré dans leur salle de répétition actuelle située dans le quartier de Bréquerecque à Boulogne-sur-Mer. Le nombre des représentations annuelles est passé de 4 à plus de 30 et celui des spectateurs de 600 à plus de 11.000 ! Un nouveau décorateur est arrivé en la personne de Patrick Bourgeois (Atelier PatrickB à Desvres). Et depuis les premiers jours, l’association s’autofinance toujours par la vente des spectacles et des programmes et c’est là également l’une de ses grandes réussites. Grâce à toi, public !

Philippe Harbart

Laisser un commentaire