DECOUVREZ ICI PROCHAINEMENT NOTRE TOURNEE 2023

Pour les représentations à la FAIENCERIE à Boulogne-sur-Mer (20-21-22 JANVIER) et au Centre culturel Georges-Brassens à Saint-Martin-Boulogne (24-25 FEVRIER), réservations à partir d’OCTOBRE 2022 au 06 89 45 12 06

Créé en 2010, porté à l’écran en 2012, « Le Prénom » de Matthieu Delaporte et Alexandre de la Patellière est déjà un classique de la comédie et les Thibautins s’en emparent, dans une mise en scène de Philippe Harbart et Pascal Chivet.

Belle allure, cultivant l’ironie et la provocation avec délectation, Vincent (Pascal Chivet) s’apprête à devenir père. Invité à dîner chez sa sœur, Elisabeth (Sylvie Martel) et son beau-frère, Pierre (Régis Carnet), il y retrouve Claude (Philippe Harbart), son ami d’enfance. Devant le retard de son épouse Anna (Christine Gosselin), il décide seul de révéler le prénom de leur futur enfant. Cette annonce provoque la consternation générale… et l’ambiance se délite au fil de la soirée. Rancœurs, petites humiliations mal digérées et grosses révélations remontent à la surface. Une comédie brillante, drôle et caustique !

LES AUTEURS

Matthieu Delaporte
Matthieu Delaporte est un réalisateur et scénariste français né en 1971. Après des études d’histoire et à Sciences Po, il décide de se consacrer à sa passion. Il écrit et met en scène le court métrage de fiction Musique de chambre, sélectionné et primé dans de nombreux festivals. En 1996, il rejoint le groupe Canal+. Sa mission est d’écrire des fictions pour l’émission présentée par Karl Zéro, Le Vrai Journal. Sa rencontre avec le cinéaste touche-à-tout Alexandre de La Patellière est absolument déterminante pour sa carrière. Ensemble, ils travaillent sur de nombreux projets, à l’instar des séries Skyland et Jet Groove, ou des films Renaissance, Les Parrains, La Jungle, qu’il réalise, et Sweet Valentine. La consécration arrive avec Le Prénom, pièce de théâtre au succès public et critique qu’ils coécrivent. Ils réalisent ensuite l’adaptation cinématographique éponyme qui leur vaudra des nominations aux césars. En 2014, ils reviennent au théâtre avec Un Dîner d’adieu, pièce dirigée par Bernard Murat. La même année, il met en scène le thriller psychologique Un Illustre inconnu qu’il coécrit avec son acolyte. Ce film tourné avec Mathieu Kassovitz et Marie-Josée Croze. Puis, suivront Tout ce que vous voulez, Par le bout du nez et 1h22 avant la fin...

Récompenses :
Prix SACD 2011: Prix Nouveau Talent Théâtre de la SACD
Prix jeune Théâtre de l’Académie française

Nominations :
Molières 2011: Nomination au Molière de l’auteur francophone vivant pour Le Prénom
Césars 2013: Nomination au César du meilleur film et César de la meilleure adaptation pour Le Prénom
Globes de Cristal 2015 : Nomination à la meilleure pièce de théâtre pour Un dîner d’adieu

Alexandre de la Patellière
Fils du réalisateur Denys de La Patellière, Alexandre De La Patellière fait ses premiers pas dans le milieu du cinéma en 1994 avec l’écriture d’un épisode pour la saison 3 et un autre pour la saison 4 de la série policière Maigret. Le jeune homme accède ensuite au poste de directeur du développement des longs-métrages chez RF2K de 1995 à 2001. Pendant ce temps, il devient assistant-réalisateur en 1997 sur le film Arlette de Claude Zidi. Un an après, il devient le producteur associé du tandem Olivier Nakache et Eric Toledano pour leur court-métrage Ces jours heureux (il y tient d’ailleurs un petit rôle). En 2004, il fait la rencontre décisive de Matthieu Delaporte. Une collaboration naît entre eux avec l’écriture de la comédie Les Parrains. Elle se poursuit sur plusieurs années via l’écriture pour divers genres cinématographiques, allant de l’animation (SkylandRenaissance et The Prodigies) à la comédie (Les Dents de la nuitRTTIl était une fois, une fois). Un an plus tard, Alexandre coscénarise La Jungle avec Delaporte et en produit sa réalisation. En 2009, il coscénarise de nouveau avec lui le policier L’Immortel, réalisé par Richard Berry et avec pour vedette Jean Reno et Kad Merad. La même année, il devient producteur associé, toujours avec son acolyte, de Sweet Valentine, le premier film d’Emma Luchini. Un an plus tard, les deux compères écrivent la pièce de théâtre « Le Prénom » mise en scène par Bernard Murat. Le triomphe est tel au théâtre Edouard VII que les deux scénaristes décident de porter la pièce à l’écran l’année suivante. Le film, qui met en scène les mêmes comédiens que la pièce, obtient le césar du meilleur acteur dans un second rôle (Guillaume De Tonquédec) et celui de la meilleure actrice dans la même catégorie (Valérie Benguigui). En 2014, il scénarise avec Matthieu Delaporte (qui endosse également la fonction de réalisateur) Un illustre inconnu, un étrange drame porté par Mathieu Kassovitz. Puis, suivront Tout ce que vous voulez, Par le bout du nez et 1h22 avant la fin...

Récompenses :
Prix SACD 2011: Prix Nouveau Talent Théâtre de la SACD

Nominations :
Molières 2011 : Nomination au Molière de l’auteur francophone vivant pour Le Prénom
Césars 2013 : Nomination au César du meilleur film et César de la meilleure adaptation pour Le Prénom
Globes des Cristal 2015 : Nomination à la meilleure pièce de théâtre pour Un dîner d’adieu

LES PERSONNAGES et INTERPRETES (LES THIBAUTINS) :

Vincent : Pascal Chivet

Agent immobilier qui a réussi, cultivant l’ironie et la provocation avec délectation, narcissique, Vincent a ce charme qui fait que l’on pardonne tout. Bobo de droite, il aime s’opposer à Pierre.

Elisabeth alias Babou : Sylvie Martel           

Enseignante, celle qu’on surnomme affectueusement Babou est le garant de ce groupe familial et amical. Elle s’évertue à ce que tout se passe toujours bien. Mais la révolte n’est pas loin…

Pierre : Régis Carnet               

Professeur d’université, intello de gauche, Pierre se repose sur Babou…

Claude : Philippe Harbart        

Musicien, Claude est toujours agréable à vivre, sensible, toujours à l’écoute de l’autre, il est le grand ami et confident de Babou. Il a du mail à exister dans ce groupe. Mais la grande révélation de la soirée viendra de lui !

Anna : Christine Gosselin  

Anna travaille dans le milieu de la mode, élégante et discrète, elle a cependant du caractère pour s’opposer à Pierre et à Vincent quand il le faut!